Chab'Tendance : Les tee-shirts de Cédric Charlier. Par Caroline Juste Une Emotion

Les tee-shirts de Cédric Charlier qu'on va garder longtemps 

Comment réinventer un vêtement fonctionnel ? Chacun sa recette, mais la tendance va pour ces basiques que beaucoup de créateurs revisitent. Le créateur belge, Cédric Charlier, tient aussi son t-shirt. 

Sa création est née d'une collaboration avec Fruit of The Loom, label de vêtements casual qu'il portait pendant son adolescence. A l'occasion de la semaine de la mode masculine à Paris, il dévoile les quatre modèles unisexe de cette collection capsule.

Graphiques, rose millennial ... Les t-shirts pensés par Cédric Charlier ont vocation à donner une aura contemporaine à la silhouette. Et à durer dans le temps. Le principe même d'un bon basique qu'il faudra désirer jusqu'au mois de novembre, date de leur mise en vente.


Le coup de crayon de Marie Texier, Illustratrice





Chab'Plume : Palimpsestes - Nouvelles inspirées par l'art de Delphine Laurent. Par Sandrine Connault

Il n'y a pas de doute, nos lectrices et lecteurs ont du talent. C'est toujours avec un grand plaisir que nous le découvrons et le partageons avec vous. Claire Roig nous avait enchanté avec son recueil "A l'horizon". Aujourd'hui, nous vous présentons Delphine Laurent, une jeune auteur depuis 4 ans, dont de nombreux textes ont été publiés dans des ouvrages collectifs. 

"Palimpsestes - Nouvelles inspirées par l'art" est le dernier recueil de nouvelles de Delphine. Sa démarche littéraire est intéressante, car dès le titre de l'oeuvre, le lecteur a la promesse d'être embarqué par l'auteur. En effet, selon la définition du Petit Robert, le palimpseste est un parchemin manuscrit dont on a effacé la première écriture pour pouvoir écrire un nouveau texte. Une histoire écrite sur une autre histoire ? Des mots qui se mèlent ? Des inspirations multiples qui entraînent le lecteur ? L'auteur, inspirée par 8 oeuvres d'art, nous lance son invitation : "grattez la première couche de peinture et laissez-vous emporter". 

Les textes sont fluides et riches en description. Ils permettent au lecteur aisément de reconstituer mentalement les scènes. Delphine nous donne le scénario et arrive sans difficulté à réveiller notre imaginaire pour l'accompagner. Ecrire pour être lu, pour déclencher l'intérêt, est le pari fou de chaque auteur. Delphine Laurent y est arrivée. 

"Palimpsestes - Nouvelles inspirées par l'art" de Delphine Laurent est un beau livre à découvrir disponible en édition brochée ou en format kindle et illustré par Michel Rigel.






Chab'Zik : Grands Boulevards et son nouvel EP "Blue Paradise". A vous de juger !



Actuellement en tournée pour faire découvrir son nouvel EP "Blue Paradise", le groupe Grands Boulevards, expérimente de nouvelles directions musicales. Entièrement auto-produit, le groupe nous transporte dans un univers de rêves contemplatifs, bercés par l'imagination, n'hésitant pas toutefois à nous ramener brutalement à la réalité au travers du titre "Children of Light", avec la participation de la militante écologiste Severn Cullis-Suzuki (Earth Summit 1992). 

Grands Boulevards crée pour nous de multiples imaginaires sonores et nous invite à les retrouver. La proposition est parfaitement réussie. Maintenant , à vous de juger ...


A l'écoute
Children of Light



Recette : Tarte tatin aux légumes méditerranéens


crédit photo :lesbentosdejuly


Pour une tarte 

1 pâte feuilletée légère (pour moi Croustipâte)
300g de tomates cerises de plusieurs couleurs et de formes différentes (voir plus! Plus il y a de tomates meilleur c'est!) 
100g de petits poivrons
1cc d'huile d'olive première pression à froid
1 trait de vinaigre balsamique
1cs de parmesan (facultatif)


Faire chauffer l'huile dans une poêle et faire confire à feu moyen les tomates cerises et les poivrons préalablement découpés en rondelles.
Lorsque les tomates sont bien dorées éteindre le feu et les couper en deux. Les mettre au fond d'un moule pas trop large (22cm environ) et ajouter le poivrons.
Ajouter la pâte feuilleté sur le dessus en prenant bien soin de rouler les bords à l'intérieur.
Faire cuire 30 minutes puis démouler sur un plat de service.
Ajouter un peu de vinaigre balsamique et/ou de parmesan au moment de servir.

Recette découverte sur un très joli blog culinaire : http://lesbentosdejuly.over-blog.com

Chab'Bien-être : Comment reconnaître une amitié toxique, par Alexandra Noyé de Roulhac, coach du bonheur



La psychologie positive démontre qu’être heureux passe par la relation aux autres. Chaque geste altruiste diminue les hormones de stress et fait sécréter des hormones du bonheur. Agir pour faire plaisir, ressentir l'impact de cet altruisme sur les autres, c’est l’un des secrets du bonheur !

Prenez donc soin de cultiver vos amitiés, de continuer à ouvrir votre cœur à de nouvelles personnes de différents horizons pour avoir un réseau amical riche et varié ! Les amis vous permettent de partager et de multiplier vos moments de bien-être et vous aident à faire face dans les moments difficiles.

Votre entourage détermine votre qualité de vie. Contrairement à la famille ou aux collègues, vous avez le pouvoir de choisir vos ami(e)s ! Les cinq personnes que vous fréquentez le plus influencent énormément votre qualité de vie. Pour vous élever, ne fréquentez donc que les meilleurs ! Ils sont un moteur puissant à votre bonheur !

L'amitié serait en fait synonyme de l'inclination au vivre-ensemble. La philanthropie (du grec ancien φίλος / phílos « amoureux » et ἄνθρωπος / ánthrôpos « homme », « genre humain ») est la philosophie ou doctrine de vie qui met l'humanité au premier plan de ses priorités. Un philanthrope cherche à améliorer le sort de ses semblables par de multiples moyens.

Une amitié altruiste sera toujours une amitié saine si elle est motivée par l’éthique de réciprocité : « traite les autres comme tu voudrais être traité ». 

L’amitié est d'abord une forme d'amour sans désir, une fusion dans la confiance, l'estime, le respect, la complicité, les affinités… Mais attention, chaque amitié n’est pas toujours bonne à vivre. Il est ainsi primordial de reconnaitre les amis toxiques et leurs effets néfastes. 

L'amitié toxique se repère et se définit souvent comme une relation à sens unique, elle n'est ni sincère, ni partagée et comprend la plupart du temps une dose de manipulation.




Les relations négatives et toxiques.
« Si quelqu’un cherche un endroit pour jeter sa poubelle, mieux vaut que ce ne soit pas votre esprit » - Dalaï Lama

Parmi votre entourage, les personnes toxiques sont un frein puissant à votre bonheur.

Je vous propose quelques profils :

1.    L’ami négatif, pessimiste : Il vous décourage dans vos ambitions, vos envies. Il voit continuellement tout en noir et déverse tous ses malheurs sur vous, ses problèmes ou ses peurs, sans se soucier une seconde des vôtres. Il se trouve dans un schéma de victimisation. Il n’attend pas de vous un soutien, un réconfort, une écoute ponctuelle, non, votre rôle sera d’être son sauveur ! Cet ami peut vite vous culpabiliser si vous ne répondez pas à son appel, et il vous donnera l’impression d’être la seule personne sur qui il peut compter. Cette amitié va vous ronger en votre for intérieur, vous rendre anxieux, indécis, mal à l'aise.

2.    L’ami avec un gros complexe d’infériorité : Pour se sentir supérieur, il cherche vos failles, vos points faibles, vos fragilités. Il vous diminue pour se sentir supérieur. Il casse petit à petit votre confiance en soi.

3.    L’ami intéressé : Il vous flatte, vous exploite, vous demande toujours plus. Il grignote votre temps, votre énergie, ce que vous lui apportez est devenu un dû pour lui. Il vous épuise, mentalement et physiquement.

4.    L’ami fusionnel : Il y a souvent trop d’attente dans ce type de relation, d’idéalisation, et cela engendre la déception. Bien souvent, enfant ou à l’adolescence, ce profil d’amitié peut aider à se construire. Il peut faire du bien en tant qu’adulte à un moment où deux personnes se sentent seules et ont l’impression de trouver leur âme-sœur. Mais si la fusion devient pathologique, l’une des deux se sentira étouffée et voudra fuir. L’ami fusionnel peut être trop directif, et vouloir une amitié de plus en plus exclusive. C’est une relation très forte qui ressemble à celle d’un couple. La rupture peut avoir les mêmes conséquences qu’un divorce. L’entourage en commun est appelé à prendre parti, à choisir entre les deux. Il y a un deuil à faire après une telle rupture.

5.    L’ami envieux/jaloux : On dit souvent qu’on reconnait nos vrais amis dans l’adversité, mais on les repère aussi quand nous sommes au top. Il y a ceux/celles qui se réjouissent pour nous, qui nous encouragent, qui nous accompagnent vers le chemin du bonheur ; et il y a ceux/celles qui éprouvent de la jalousie à nous voir évoluer, grandir ! Une amitié saine peut être parasitée par ce sentiment de jalousie. Par exemple, deux ami(e)s sont à peu près au même niveau, et l’une va décoller professionnellement ou faire une rencontre amoureuse. L’autre ami(e) commence à se comparer négativement, il/elle se complait à vous critiquer. Vous n’osez plus dire que tout va bien par crainte de le/la blesser. Le pire est qu’il faut du temps pour remarquer le changement, et jusque-là on lui trouve des excuses, car on a toujours en tête l’ami(e) d’avant.

6.    L’ami traitre : Vous faites souvent confiance à vos ami(e)s, et c’est normal, c’est la base de l’amitié. Et puis un jour, vous apprenez que votre ami(e) vous a trahi(e). Ce coup de couteau en plein cœur ne vous a pas tué(e), mais vous laisse dans un état de sidération complet. Il y a parfois une double trahison quand l’ami(e) vous trahit en entretenant une liaison avec votre conjoint(e) ! Les dégâts peuvent être dévastateurs.

Sachez différencier une relation négative temporaire et une amitié toxique. Les relations se font à deux. Une personne peut être négative pour quelqu’un et positive pour quelqu’un d’autre. Il n’est pas toujours nécessaire de rompre s’il y a une vraie amitié mais que vous sentez un malaise. Si la relation est négative mais pas toxique, il peut être salutaire de communiquer, poser ses limites, savoir dire non ! Si on vous fait une réflexion désagréable, ne laissez rien passer, ne vous justifiez pas. Si vous sentez que c’est nécessaire, prenez du recul pendant un certain temps, cela peut permettre parfois de repartir sur des bases saines. Si la relation est toxique, fuyez à tout jamais ! Idéalement, cassez les liens à tous les niveaux et évitez de garder trop de rancune car il subsistera encore un lien invisible mais très fort entre lui/elle et vous ! Tant que la rancœur persiste, votre ancien(ne) ami(e) n’est plus présent(e) physiquement, mais le restera dans votre esprit et vos émotions ! Ne culpabilisez pas de prendre la liberté de partir. Vous n’êtes responsable de personne (sauf de vos enfants mineurs) et vous n’appartenez à personne !


Je vous propose un antidote au poison des relations toxiques : concentrez-vous sur les personnes que vous aimez, celles avec qui vous avez des affinités pour partager des moments d’intimité et de complicité, ou simplement des moments magiques et légers.

S’aimer, se respecter, prendre soin de ses propres besoins vous permettra d’entretenir des relations saines et enrichissantes avec votre entourage. Aimer l’autre, oui, mais sans jamais s’oublier.