Eve Darnisen raconte… Lettre d’une amante passionnée à son amoureux




"Mon tendre Amant,


La beauté d’un homme est aussi dans l’expression de sa tendresse. J’aime quand tu te libères dans mes bras, quand le « je » devient « nous », quand le monde s’arrête autour de nous. Tu es mon homme, celui pour qui je soupire et qui me fait cambrer de plaisir. Tu es là pour moi, comme je suis là pour toi…

Cette nuit encore, je m’endormirai loin de toi. Vais-je trouver le sommeil ? Je ne le sais pas, car mon corps réclame ta chaleur, tes mains, ta peau, ton odeur. Je me languis de nos étreintes. Mon désir pour toi ne s’apaisera, que lorsque nous ne ferons qu’un. Cette attente me frustre et je me réfugie dans le souvenir.

Je ne vis qu’en ta présence. Je ne pense qu’à toi. Je suis en manque de toi.

J’imagine nos retrouvailles passionnées et je frémis à cette idée. Serrée contre toi, je me loverai contre ton torse si musclé. Je m’enivrerai de ton aftershave  jusqu’à en perdre la tête. Je laisserai mes doigts glisser sur tes hanches en te tatouant de mes baisers. Je rallumerai cette flamme démoniaque que j’aime tellement voir dans ton regard. Je te rendrai fou de moi pour me venger de cette distance que tu m’as cruellement imposé. Je sens ce feu brûler en moi et je n’attends que toi pour l’apaiser avec avidité.


Reviens-moi…

Ton aimée"


Commentaires

  1. Très jolie déclaration d'amour que bien des femmes aimeraient recevoir de leur homme..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stella,
      je réponds à votre phrase, je sais qu'il y a très peu d'hommes qui font des déclarations émotionnelles à leur femme.
      J'ai connu l'année dernière une jeune femme écrivain, belle comme une Déesse à qui j'ai déclaré mes sentiments en lui envoyant des fleurs et à chaque fois, elle me disait vous êtes le seul à m'offrir des fleurs.
      Je l'aimais à en perdre la raison, c'est ce qui m'a valu des problèmes de santé et encore maintenant, elle m'a séduite et après elle m'a déclaré que j'avais servi de parenthèses.
      Stella, je vous laisse libre choix de penser à l'attitude de cette jeune femme envers moi.

      Georges cordier

      Supprimer

Enregistrer un commentaire