Chab'Art : les oeuvres de Daniel Do par Sandrine Connault

Nourri par les influences asiatiques (culture japonaise, manga, artistes intimistes japonais, Chine, Corée), Daniel Do a un style bien à lui. Il aime jouer avec les nuances, mélanger les univers. Ces œuvres sont souvent mystérieuses et cassent les attentes par un jeu de dualité. L’artiste taquine ainsi son public pour apporter une dimension infinie à ses illustrations. L’idée n’est pas de reproduire avec perfection la réalité du monde. Bien au contraire, il s’agit de s’en inspirer pour créer et offrir une clé vers une porte secrète que seuls les initiés peuvent franchir. 

Ne croyez pas, cependant, que l’art de Daniel Do n’est accessible qu’aux plus avertis, car cela serait vous tromper. Ses illustrations s’admirent en deux temps. D’abord, elles flattent notre regard, puis elles réveillent notre imagination. C’est à ce stade, que le partage avec l’artiste, même si Daniel Do est gêné par ce terme, est à son summum. Cet électron libre sème à coup de pinceau numérique des indices pour déclencher un ressenti permettant de pénétrer dans son univers, fait de mystère, aérien, en perpétuel mouvement, maîtrisant ombres et lumière ainsi que, la symétrie. Il établit grâce à son génie artistique un pont, qu’il appelle le liant, entre ses créations et son public. Conscient de l’importance de la subjectivité, il est en perpétuel doute. C’est une manière pour lui d’avancer, de toujours progresser et de donner davantage. 









Article complet sur Daniel Do à lire dans Chabadda Magazine n°3


Commentaires