Chronique d'un ordinaire de travers, par Sandrine Connault, illustration Marie Texier

Voilà, la rentrée scolaire est passée. Les parents ont fait leurs recommandations à leurs progénitures : Fais attention aux voitures, marche sur le trottoir, regarde bien avant de traverser, méfie-toi des inconnus, sois sage et le fameux travaille bien cette année. Ils ont rempli leur rôle parental, tout est parfait ! Mais, il y a un hic … Si les enfants sont en principe assez disciplinés, ce n'est pas le cas de tous les adultes. Et eux, qui les éduquent ? 

Avez-vous remarqué l'anarchie qui règne aux alentours des écoles ? Les voitures des parents sont garées n'importe où et n'importe comment, car l'essentiel est d'être au plus près de l'entrée. Alors, certains stationnent sans complexe sur la route, condamnant ainsi un sens normal de circulation, d'autres voyant ces derniers et n'ayant plus de place, font de même de l'autre côté, réduisant inévitablement le passage à un demi-véhicule, voire à un vélo, et ne comprennent pas que les automobilistes s'énervent de ne pas pouvoir passer sur la voie qui leur est réservée. Et parce que ça ne suffit pas, les trottoirs normalement réservés aux piétons sont pris d'assauts par les 4 roues motrices.

Bref, tout est inversé ! Les mauvais élèves sont les parents et les enfants respectent le code de la route mieux que les adultes. 

Cet ordinaire de travers peut peut-être s'améliorer. Si vous êtes de ceux qui énervent, sans doute parce que vous êtes des retardataires, appliquez vous aussi vos bons conseils de rentrée ! Partez plus tôt pour pouvoir vous garer. D'ailleurs, les premiers arrivés sont toujours les mieux lotis.  Stationnez plus loin, et appréciez ce petit moment de discussion avec votre enfant quand vous rejoindrez votre véhicule. Montrez véritablement l'exemple et pensez à arrêter de stresser ! 





Commentaires