Alexandra de Roulhac répond ...Le cap des fêtes !




Je n'aime pas les fêtes de Noel. Comment « survivre » à cette période sans déprimer ?

Noël, c’est pour tout le monde une période spéciale. Pour certains, c’est une période propice au pardon. Pour d’autres, c’est la promesse d’un diner festif, au encore juste une fête commerciale. Bien avant le Jour J, on peut ressentir une ambiance féérique grâce aux décorations, aux marchés traditionnels, aux illuminations dans les rues et dans les vitrines des magasins.

L’approche de Noël peut néanmoins être une source de stress : stress financier, parce qu’il va falloir choisir et acheter des cadeaux, ou encore à cause de l’organisation du réveillon.

Mais c’est aussi la période de l’année où l’on ressent de la solitude, et qu’on pense à ceux qui nous sont chers et qui sont peut-être loin, ou disparus.
L’important est de prendre soin de vous, sans vous sentir envahi par des obligations. Gâtez-vous ! Impliquez-vous le temps d’un soir pour aider une association. Vous pourrez ainsi contribuer au bonheur des autres, et il reviendra vers vous comme un boomerang. Prenez, si vous le pouvez, des vacances à Noël pour échapper aux rituels familiaux. Essayez d’éviter les obligations, vous en avez bien suffisamment déjà toute l’année !

On m'offre un cadeau qui ne me plaît pas du tout. Faut-il être honnête et le dire, ou diplomate et me taire ?

Bon déjà si vous n’aimez pas Noël et qu’en plus on vous offre un cadeau qui ne vous plait pas… Il y a certaines vérités qui ne sont pas bonnes à dire. Si vous ne voulez pas prendre le risque de blesser quelqu’un, c’est évidemment mieux de ne rien dire. Après, cela dépend bien sûr du degré d’intimité que vous avez avec la personne. Si c’est votre mari qui vous offre pour la troisième fois de suite un appareil ménager, là, il ne faut surtout pas vous gêner et lui offrir vous-même comme cadeau l’honneur d’utiliser le sien toute l’année !

Commentaires